Sélectionner une page

HERNIE DISCALE

Un disque intervertébral est une structure ronde et plate, située entre chaque paire de vertèbres de la colonne vertébrale, dont le noyau est semblable à de la gelée (comme de la gélatine) qui sert d’amortisseur, permettant d’absorber les chocs. Dans une hernie discale (ou disque déplacé), la pression des vertèbres provoque l’issue de ce noyau en arrière dans le canal rachidien, réduisant l’effet absorbant et comprimant de façon douloureuse les racines des nerfs à ce niveau.
Dans une hernie discale, en plus de la signification générale des hernies, il y a un relâchement anormal des liquides, impliquant, d’un point de vue métaphysique, les émotions. Il y a aussi de la douleur aux nerfs, impliquant l’énergie mentale et la culpabilité. Tout cela indique un profond conflit affectant tous les aspects de mon être. Dans la situation de la hernie discale, il y a nécessairement un conflit avec la pression. Je peux la sentir au niveau de mes responsabilités familiales, financières, à mon travail, etc. C’est comme si j’exerçais une pression sur moi-même en dépassant mes limites, en me prenant pour quelqu’un d’autre parce que je veux aller trop vite. Cette pression peut venir de moi, des autres ou d’ailleurs. Je prends les fardeaux de tout un chacun sur mon dos. J’ai l’impression d’être seul dans la vie, je manque d’affection, je ne suis pas appuyé et j’hésite à l’avouer aux autres et, surtout, à moi-même. Ce qui me donne un sentiment d’être prisonnier et indécis. Je ne me sens pas à la hauteur, je manque de confiance en moi. J’ai tendance à vivre pour les autres. Je ne me permets aucune erreur. Je croule sous le poids des responsabilités. Au lieu de me traiter avec douceur, je suis très rigide par rapport à moi-même. Je vis ma vie comme un automate au lieu de laisser mon cœur♥ d’enfant s’amuser et être spontané. Puisque tout est automatique, très rationnel, donc sans émotion, cela amène des difficultés dans mes relations interpersonnelles. Mes émotions sont coincées dans mon corps et m’amènent à être très rigide. Je me révolte par rapport à une situation que je considère comme sans issue. Il est important que je me réfère à la partie affectée de l’épine dorsale pour comprendre davantage ce qui se passe en moi. J’apprends à devenir plus « souple » envers moi-même et je me sens maintenant soutenu par la vie. Je me libère de toutes culpabilités et de toutes pressions. Je m’aime comme je suis. Je fais de mon mieux et je laisse le reste à Dieu.
J’apprends à me faire confiance et j’accepte ↓♥ de pouvoir me supporter moi-même. Je remets à chacun leurs responsabilités ; je suis ainsi plus libre de vivre ma vie selon mes propres valeurs existentielles. Je n’ai plus à être sur la « ligne de front ». Je peux être spectateur. Je prends conscience que chaque fois que j’ai cherché une réponse ou un soutien, j’y ai trouvé la confirmation de ce que je savais ou ressentais déjà. J’accepte ↓♥ d’écouter ma voix intérieure qui, elle, est toujours là pour m’appuyer et me guider. J’apprends à me faire confiance, et je découvre toute la force qui est en moi et le bonheur que cela m’apporte de me tenir debout, libre et dans la confiance.

Elle est le plus souvent reliée à un sentiment d’être coincé sur le plan financier. On se dit qu’on ne peut quitter notre emploi, qu’il est notre seule source de revenus. On peut se sentir financièrement coincé par les créances que l’on doit assumer. On peut se sentir coincé parce que d’autres dépendent financièrement de nous, ce qui peut nous amener à penser ῀: «῀ Je ne peux pas les laisser tomber ῀». Enfin on peut se sentir coincé par un engagement qu’on a pris. Est-ce que je me sens prisonnier d’une structure (professionnelle ou familiale) ou d’un engagement dans lequel je me sens retenu et dont je souhaiterais me libérer ῀? Est-ce que je me sens coincé sur le plan financier ῀? Quelles sont les peurs qui m’empêchent d’aller vers ce dont j’ai envie ῀?

JACQUES Martel, LE GRAND DICTIONNAIRE DES MALAISES ET DES MALADIES (Page 221-222) Nouvelle édition revue et augmentée

Rainville, Claudia. Guérir en comprenant les messages de nos malaises et de nos maladies: Le grand dictionnaire de la métamédecine (Emplacements du Kindle 3928-3941). Les Éditions Québec-Livres.